Resumé de la premiere saison

Le mois d’aout a été un mois chargé pour l’équipe. Dès la deuxième semaine, nous étions a Hockenheim pour découvrir cette première compétition de formula student. De retour à Lausanne, de retour au travail la semaine suivante. Certaines modifications ont dû être apporté en une semaine pour la compétition espagnole. L’équipe s’est ensuite dirigé vers Barcelone pour cette deuxième épreuve.

FSG

L’épreuve allemande a commencé dès le premier jour par les inspections accumulateur et mécanique. Nous avons commencé par l’accumulateur (la batterie) et même si nous n’avons pas validé cette inspection, nous avons reçu de très intéressants conseils des juges et avons appris beaucoup. Nous nous sommes donc mis au travail pour corriger les problèmes. Pour l’inspection mécanique, nous semblions avoir réellement impressionné les juges par la qualité de la voiture et par notre préparation mais quelques légers détails nous ont empêché de valider. Ceux-ci ont été corriger le lendemain mais l’inspection n’a toujours pas été validé à cause de l’absence de la batterie dans la voiture. Sans ça, les inspecteurs ne pouvaient pas vérifier les points d’attaches. Le second jour, nous avons commencé tôt avec l’Egress test pendant lequel les inspecteurs vérifient que les pilotes peuvent s’extraire de la voiture en moins de 5 secondes. Chacun d’entre eux a pu valider ce test du premier coup. Nous avons enchainé ensuite avec l’inspection électrique qui vérifie le câblage et les systèmes de sécurité. Celui-ci n’a pas pu être validé étant donné qu’il faut d’abord avoir les tests accumulateur validés avant. Nous avons en parallèle fini les dernières préparations des évènements statiques du lendemain.

La troisième journée a été marqué par les épreuves statiques. Nous avons enchainé la présentation business, l’épreuve de design engineering et l’épreuve de « cost and manufacturing ». Chacune de ces épreuves se sont bien passées et nous avons encore une fois appris beaucoup grâce aux juges. Même si les résultats de design et de cost n’étaient pas à la hauteur de nos attentes, l’apprentissage réalisé va nous aider à nous améliorer pour l’année prochaine. Sur cette troisième journée également, nous avons dû prendre une décision difficile. En effet, malgré tous les efforts de l’équipe, nous ne pouvions pas régler les problèmes de la batterie pour valider les inspections à temps en Allemagne. Nous avons donc décidé de rapatrier la voiture à Lausanne afin d’apporter les modifications électroniques nécessaires pour essayer de valider les inspections en Espagne une semaine plus tard. Ce fut donc une fin prématurée pour Formula Student Germany mais cela nous a permis de mettre toutes les chances de notre côté pour la fin de la saison.

La voiture n’ayant pas roulé aux épreuves dynamiques, les seuls points marqués l’ont été grâces aux épreuves statiques et cela nous places 34e du classement général.

©Formula student germany ; Rankin
©Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Formula student Germany ; Gosola
© Formula student Germany ; Klein
© Formula student Germany ; Klein
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois

Résultats complet de FSG

FSS

La compétition espagnole a commencé plus tranquillement avec aucunes inspections ni épreuves de prévu le premier jour. Étant donné que l’ordre de passage des inspections et des évènements statiques sont basés sur le classement mondial de Formula Student de l’année passée, en tant que nouvelle équipe, nous sommes parmi les derniers sur chaque étape. La plupart des inspections ont donc été passées sur le deuxième ou troisième jour de compétition. Seule la pré-inspection a pu être validée ce jour, Orion a donc eu son premier sticker « validé ». Cette journée a cependant été utile pour permettre de finir certains travaux et préparer les évènements statiques qui ont commencé le 2e jour.

© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois
© Matthieu Bourgois

La deuxième journée fut plus riche en émotion pour l’équipe. Nous avons commencé par l’inspection mécanique ce matin. Elle n’a pas été validée du premier coup mais après quelques modifications, ce fut réglé rapidement dans l’après-midi. Nous avons donc notre deuxième sticker « validé ». La journée a ensuite continué avec l’épreuve de « cost and manufacturing » et de business plan. Chacune de ces épreuves s’est déroulé sans grande surprise tout comme l’épreuve de design qui fut passer le lendemain. En ce qui concerne l’inspection de l’accumulateur, l’équipe a donné tout ce qu’elle pouvait mais ce ne fut pas possible à temps. La voiture n’a donc pas roulé en Espagne non plus.

Les résultats ont donc été très similaire à ceux d’Allemagne avec des points gagné uniquement sur les évènements statiques. On remarquera une légère amélioration des points en business plan par rapport à l’Allemagne avec une augmentation de 10 points sur 75. Nous terminons 36e au classement général mais avec encore plus de connaissance à la fin de cette deuxième et dernière compétition.

Résultats complet de FSS

Nous réalisons a la fin de cette saison que nous avions été optimiste dans nos objectifs. Il est en effet rare de valider toutes les inspections dès la première année et il faut en général 5 ans à une équipe pour arriver dans les meilleures. Nous avons cependant appris beaucoup tout au long de cette année et de ces semaines de courses. Nous avons désormais toutes les cartes en mains pour faire de notre deuxième voiture, un réel succès.

Nous voudrions remercier tous nos sponsors sans qui rien n’aurait été possible. Tant les sponsors qui nous ont conseillé dans nos designs que les sponsors qui nous ont permis de financer cette saison de course.

Un grand merci également à tous les Amis de la LRT qui ont cru en nous et ont participer à notre crowdfunding. Votre support a été essentiel à notre saison.